L’impact du coronavirus sur le secteur de la Banque en ligne

  • Rédigé par
  • .

L’équipe Finance fait le point sur les tendances observées sur le secteur de la Banque en ligne en France depuis les mesures de confinement liées au Covid-19.

Partager

Face aux restrictions strictes de déplacement imposées par le gouvernement pour tenter de contrôler l’épidémie de coronavirus, les français ont dû complètement revoir leurs habitudes de consommation. Ses mesures ont eu des répercussions sur de nombreux secteurs et notamment celui de la Banque en ligne. Afin de continuer à répondre aux clients, les Banques en ligne ont dû s’adapter et revoir leur organisation.

Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron le 15 mars dernier, les français doivent s’adapter à un nouveau mode de vie et faire face à la réalité du confinement et de cette crise sanitaire à l'échelle mondiale sans précédent. Les effets se font ressentir dès les premiers jours de confinement, en effet, le réseau Awin observe une baisse significative des requêtes sur les moteurs de recherche sur l’univers de la Banque qui a pour conséquence une forte baisse du trafic chez nos annonceurs et éditeurs du secteur comme vous pourrez le constater avec cette tendance de clics entre le 1er mars et le 5 avril.

Le plus gros décrochage en termes de trafic a lieu sur la première semaine de confinement (du 17 au 22 mars). Néanmoins, le trafic remonte progressivement depuis le 22 mars signe que malgré le confinement et les conditions difficiles, les internautes sont toujours intéressés par le secteur bancaire avec en particulier une croissance des requêtes Bourse sur ces dernières semaines. Tendance qui se confirme par une augmentation des volumes sur ce produit chez les acteurs de la Banque.

Face à la baisse des interactions avec leurs clients finaux lors des premiers jours de confinement et à la dure réalité de ce dernier forçant les équipes à travailler depuis leur domicile et empêchant certains à se rendre sur leur lieu de travail, nous constatons une baisse globale de la performance sur le secteur bancaire de l’ordre de 50 à 60% dès le 17 mars.

 Forcées de s’adapter à la situation sanitaire, les banques en ligne réagissent de différentes façons :

  • Les banques qui ont des parcours full digitaux et qui sont en mesure d'assurer le traitement les ouvertures de comptes ainsi que, le traitement des pièces justificatives sans intervention humaine, mais également de gérer les envois de cartes bancaires via Wallet ont pu maintenir leur activité voir même l'ont renforcée pour répondre à la demande des utilisateurs. Ici ce sont principalement les néo-banques qui sont concernées.
  • Les banques en ligne qui nécessitent un traitement des souscriptions et des documents personnels de manière manuelle ont eu recours à deux actions principales :
  • Mise en pause de leur acquisition digitale ou d’un grand nombre de leviers en raison d’un risque de ne pas pouvoir traiter les demandes de souscriptions dans les temps et donc un risque de déception des clients finaux.
  • Maintien de la diffusion avec des lancements d'opérations fortes pour booster le recrutement et bénéficier du trafic renvoyé vers la concurrence habituellement. Les banques ayant adopté cette stratégie ont enregistré des performances record enregistrant une croissance de 50% en moyenne puisque capitalisant sur le peu de trafic restant en leur proposant une offre répandant à leurs besoins.

Ces deux typologies de décisions ont permis de minimiser l’impact sur l'industrie et cela nous permet de maintenir un minimum de rentabilité à nos éditeurs pour absorber les impacts de cette crise.

Le recrutement de nouveaux clients s’améliore très rapidement dès le 25 mars et cette tendance à la hausse se confirme en ce début de mois d’avril.

Le mois d’avril annonce donc une reprise progressive de la diffusion chez les banques en ligne malgré le confinement qui se prolonge car ces dernières reviennent plus fortes et adaptent leurs parcours et leur manière de traiter leurs souscriptions pour assurer la continuité de leur activité en toutes circonstances.

Cette crise sanitaire semble annoncer un nouveau virage pour nos partenaires bancaires qui s’adaptent en toutes circonstances aux évolutions du marché et aux besoins de leurs clients.

Awin et toute l’équipe finance sont heureux et fiers de travailler aux côtés de ces annonceurs forts et dont les initiatives permettent au marché de la banque en ligne de continuer à être toujours aussi compétitif.

Partager