Affiliation : Perspectives 2021

  • Rédigé par

Des experts du secteur partagent ici leur opinion, leurs craintes et leurs attentes concernant l'avenir du marketing d'affiliation en 2021.

Partager

A cette période de l'année, les prévisions sur les performances du secteur dans les 12 mois à venir sont nombreuses et nous nous concentrons souvent sur des hypothèses génériques telles que l'avènement de la 5G, le développement de l'intelligence artificielle, la technologie VR (réalité augmentée) ou l'un des nombreux autres acronymes en vogue dans le monde du marketing.

Nous avons donc décidé de changer de cap et demander à certains de nos plus grands experts internationaux, de nous faire part de leurs espoirs et de leurs craintes pour le canal de l'affiliation en 2021.

Nous avons choisi d'aborder le sujet d'une manière plus personnelle car nous étions animés par le désir de susciter des réflexions franches sur la direction que notre industrie pourrait prendre dans les mois à venir et sur les questions qui méritent une attention particulière de la part de chacun.

Pour Simon Bird, PDG et co-fondateur de RevLifter, la quantité incroyable de données dont dispose l'industrie représente une opportunité à saisir en 2021. "Nous espérons tous nous orienter davantage vers les données", dit-il, "nous sommes assis sur un trésor d'informations transactionnelles précieuses qui, si elles sont utilisées correctement, peuvent enrichir l'expérience du consommateur et améliorer l'automatisation grâce au " machine learning ".

Cependant, comme l'a mentionné M. Bird, l'utilisation correcte des données sera cruciale, surtout à la lumière des réglementations locales de plus en plus nombreuses relatives à la vie privée. "Ma seule crainte est de savoir comment le droit à la vie privée sera traité au niveau mondial en 2021. Ces droits sont sans aucun doute importants, mais je suis préoccupé par l'absence possible de normes unifiées au niveau mondial. Avoir des normes locales trop différentes les unes des autres pourrait être un véritable défi pour la croissance de notre industrie".

La réglementation est également une préoccupation pour Jeannine Crooks, responsable de l'acquisition et du développement des partenaires pour Awin US, notamment en ce qui concerne les publicités en ligne. "La FTC (Federal Trade Commission) est en train de revoir ses positions sur la transparence des partenariats commerciaux et nous attendons de voir quelle sera la décision finale. De plus, certains États adoptent des positions différentes sur le sujet, ce qui complique encore plus quelque chose qui est déjà compliqué".

Malgré cela, elle est cependant optimiste quant à la croissance globale du canal d'affiliation. "Beaucoup de gens ont fait des achats en ligne pour la première fois en 2020 et se sont rendu compte qu'ils aimaient ça !"

Pour Jeannine, l'un des aspects positifs de ces restrictions a été que certains de ces nouveaux acheteurs en ligne ont trouvé de nombreuses petites marques et marques de niche sur lesquelles s'appuyer pendant le confinement. "Les terribles délais de livraison d'Amazon pendant la période de fermeture ont présenté de grandes opportunités pour les petits vendeurs et de nombreux acheteurs se sont fiés à ces petites marques et sont ensuite devenus des acheteurs fidèles".

Pour Heather Peebles, responsable des partenariats d'affiliation chez Reward Gateway, de nombreuses entreprises espèrent attirer davantage l'attention en raison de la succession d'événements auxquels nous avons été confrontés l'année dernière. "J'espère que nous aurons l'occasion de travailler avec une nouvelle génération d'annonceurs ; plus d'entreprises indépendantes, plus de marques centrées sur la promotion du bien-être".

Quant aux craintes, Heather craint les effets à long terme de la révolution spectaculaire que 2020 a engendré pour de nombreuses marques. "L'année 2020 a définitivement entravé notre capacité à faire des prévisions fiables pour 2021. J'espère simplement que nous pourrons travailler ensemble avec les marques qui ont malheureusement dû réduire leurs programmes d'affiliation et les soutenir pour un retour à la normale et un rétablissement complet".

Une marque qui ne s'est certainement pas retrouvée dans cette situation est le marchand de mode en ligne PrettyLittleThing. Lee Carter, responsable des acquisitions marketing de l'entreprise, a utilisé des tons enthousiastes pour parler de l'affiliation. "J'espère qu'en 2021, les gens n'oublieront pas comment l'industrie et certains réseaux en particulier se sont comportés au cours de l'année écoulée, en nous aidant et en faisant ce qu'ils pouvaient pour nous aider. J'espère que l'affiliation continuera à être utilisée à son plein potentiel".

En conclusion, Mark Kuhillow, fondateur de SingleView, le fournisseur d'attribution multipoint, a abordé les conséquences possibles de la croissance rapide du e-commerce en 2021. "J'espère que l'e-commerce conservera cette position importante et stratégique pour les annonceurs. J'espère également voir davantage de convergence entre les habitudes numériques et physiques des utilisateurs. J'attends avec impatience de voir la fusion de ces deux dimensions en termes de magasins physiques et de vente au détail, en mettant de plus en plus l'expérience du consommateur au centre".

Une croissance aussi rapide du e-commerce nécessite évidemment un développement tout aussi rapide en termes de logistique. "La dernière étape de la livraison peut être délicate et je crains que le transport et la logistique ne suivent pas l'incroyable croissance du e-commerce en 2021".

Pour en savoir plus sur les avis de nos experts et sur leurs espoirs et craintes concernant l'affiliation en 2021, vous pouvez également écouter le dernier épisode de notre podcast mensuel "Awin Talks" sur le marketing d'affiliation, en cliquant ici.

Articles connexes

Awin vous dévoile les tendances clés qui pourraient considérablement changer la manière dont les annonceurs géreront leurs programmes d’affiliation en 2017. (Rapport en anglais)